La microgravimétrie
 

Elle mesure la variation du champ de pesanteur en surface d'un terrain qui varie en fonction des différences de densité présentes dans le sol, elle permet de mettre en évidence la présence d'anomalies en proche sous-sol.
Les objectifs 
 
Les résultats d'une étude microgravimétrique permettent donc 
de détecter des altérations qui reflètent la présence de zones altérées, de zones parfois décomprimées, de zones affectées par des vides.

Les autres applications de la microgravimétrie sont aussi les prospections pétrolières et minières. Avec le développement de progiciels adaptés les délais de traitement des données
se sont raccourcis et offrent un champ d'études assez vaste.

La microgravimétrie permet ainsi de localiser des zones qui se situent à l'aplomb de phénomènes d'altération et de type cavités, antthropiques ou naturelles, présentant un obstacle
ou une gêne à la réalisation de projets d'implantation. Ainsi 
elle permettra de déplacer un projet vers des zones saines soit de l'annuler ou encore remblayer les vides existants.
La prise des mesures  

Elle est réalisée avec un appareil appelé  « gravimètre » qui se comporte comme un sismographe de précision. Les stations (ou points) de mesure sont réparties sur le terrain selon un maillage régulier et orthogonal. La précision des mesures peut ainsi orienter une campagne de forage et permettre un gain de
temps.